lundi 20 novembre 2017

Pas un mot, Brad Parks

Le juge Scott Sampson s’apprête à aller chercher ses enfants à l’école. Et à plonger en plein cauchemar. Il reçoit un message anodin de sa femme adorée, Alison : elle ira récupérer les jumeaux pour les emmener chez le médecin. Alison rentre à la maison. Seule. Elle n’a jamais envoyé ce texto. Le téléphone sonne. Les enfants ont été enlevés. Les ravisseurs n’exigent pas de rançon, mais des verdicts sur commande : si le juge n’obéit pas à leurs demandes, les petits le payeront très cher. Et évidemment : « Pas un mot ! » C’est le début d’un calvaire où chantage, mensonge et paranoïa feront vivre l’enfer à ces parents prêts à tout pour récupérer leurs enfants, quels que soient les dangers, les sacrifices et les compromissions.

------
MON AVIS: 
J'avais énormément d'attente concernant ce roman, mais malheureusement ce fut une grosse déception. Je ne vais pas m'attarder sur cet article car je ne suis pas la bonne personne pour le juger. 
Je pensais que ce serai un roman addictif avec des rebondissements, des surprises. Mais je me suis arrêtée à un petit peu plus de 200 pages car je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire. Je l'ai trouvé plate et même si je mourrais d'envie de connaître le dénouement je n'ai pas pu. Au bout de 200 pages c'est à peine si nous entrons dans le vif du sujet et il me restait encore 300 pages pour avoir la fin de l'histoire. J'ai trouvé ça beaucoup trop lent. De plus, les détails de procédures judiciaires perdent le lecteur, il y en a beaucoup trop et j'ai trouvé qu'on ne pouvais plus suivre.

Cependant pour ceux qui aime prendre leur temps pour s'encrer dans un roman celui ci est parfait et je peux parfaitement vous le conseiller. 

L'histoire en elle même est très bonne mais ce qui lui a été néfaste, ce sont les longueurs.

MA NOTE:
☆☆☆☆
Décevant

Aucun commentaire:

Publier un commentaire