dimanche 24 septembre 2017

London by art, Chloé Vivet

 
Ce fut une lecture très sympa que j'ai lu d'une traite. Cependant autant être honnête ne le lisez pas si vous n'aimez pas les clichés. Aux premières pages j'ai un peu levé les yeux aux ciel car la façon dont s'exprime les personnages été trop particulière pour moi. Je me suis tout de suite dis: "même dans ce milieu de nos jours je ne pense pas qu'un  père et une fille se parle de cette façon."

Malgré cette première impression, la lecture est vite devenue addictive et comme je n'avais pas relu le résumé je ne me souvenais plus l'histoire et je voulais a tout pris savoir où l'auteur voulais nous emmener.
J'ai adoré le personnage de Maxime sans vraiment savoir pourquoi, il m'a touché.
Le seul dernier point que je n'ai pas aimé c'est l'aspect de l'histoire avec le père de Claire. J'ai trouvé ça absurde, trop gros. Des moyens énormes sont déployés pour retrouvé une fille de 21 ans qui n'a même pas disparue, elle vit juste sa vie et soyons honnête en réalité même le réel vice-président ne pourrait pas ce permettre une chose pareil.

J'en ressors assez mitigé par le fait que ce côté de l'histoire en représente une bonne partie mais d'un autre côté la romance était addictive et il faut bien avouer que malgré quelques points négatifs ça fonctionne très très bien.
Je vous conseil donc ce roman pour une lecture pas prise de tête et qui sait être divertissante. Avec la fin de ce tome ce serai avec un grand plaisir que je lirai la suite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire